Des enfants plein de vie à Tahiti

C’est la fin du bal masqué en Polynésie ! Plus de bâillon, de pass et de tests à gogo. Tahiti se remet à la fête et nos filles s’en donnent à cœur joie.

Surf, surf, surf! Coline est accro à la vague en baie de Papenoo. Et Erell a délaissé les mousses pour monter elle aussi au pic.
C’est peut-être l’exemple des sœurs Fierro qui les a inspirées. Vahiné, l’aînée de 22 ans, a remporté le championnat du monde junior en 2017. Et ses 2 petites sœurs suivent ses traces. Celles-ci sont notamment entraînées par Olivier… qui est aussi le formidable moniteur de surf de Coline !

Erell est fan de monopalme.

Festival de cinéma à Pape’ete

Au Fifo de Pape’ete


Ces 3 Polynésiennes, nous les avons rencontrées sur grand écran, à l’occasion de la projection du documentaire De mer en filles. Le FIFO, Festival international du film océanien, met chaque année à l’honneur des documentaires portant sur l’Australie, les Tongas, la Nouvelle Calédonie… Le temps d’une semaine, c’est un voyage express au sein de la culture pacifique, du rugby aux croyances maorie.

Molière au Grand Théâtre

Toujours à Pape’ete, Coline et Erell découvrent le théâtre, le Grand Théâtre de la Maison de la Culture. Sortie rarissime pour nous autres très peu immergés dans les villes. Comme devant un clown, elles rient aux fourberies de Scapin. Un Scapin aux yeux bridés, au torse couvert de tatouages marquisiens et qui prend l’accent traînant polynésien. On est conquis !

Erell avec Scapin

Atelier floral et tressage

Nouvelle passion des filles, la confection de bouquets de tête ou po’ara en tahitien.
Des ornements charmants en tiare, bougainvilliers, hibiscus, basilic…
Les palmes de cocotiers servent aussi à confectionner des plats, des assiettes, des tapis de sol. Et des bouquets de roses, la spécialité de notre petite amie Maeva, très habile de ses mains.

Beauté dans le lagon

Quant à moi, je continue mes créations de bijoux Azyu Feel ; c’est toujours aussi plaisant de travailler les coquillages, manipuler les perles et tresser du macramé au coucher du soleil.

Au mouillage devant l’île de Moorea.

On espère que le printemps va vous apporter, dans l’hémisphère nord, beaucoup de lumière et des brassées de fleurs !