T-Cup : Azyu régate !

Chaque week-end de Pentecôte, depuis plus de 30 ans, la petite île de Taha’a (où se tourne la 2ème saison de Koh Lanta), invite les voiliers à disputer la T-Cup : une régate amicale qui se joue sur le lagon en journée et sous les cocotiers en soirée.

Deux courses en un week-end

Démarrée en 1986, la T-Cup n’a jamais cessé d’exister sauf l’an dernier, en raison de « celui dont on ne prononce pas le nom ». Les organisateurs ont eu la bonne idée de réparer le préjudice en proposant deux régates ; nous avons donc couru le samedi pour l’édition 2020 et le dimanche pour l’édition 2021.

Le samedi, l’objectif était de faire le tour de Taha’a, petite île ronde voisinant avec Raiatea (dont elle partage le lagon) et Bora Bora qui dresse fièrement sa montagne quasi rectangulaire.

31 bateaux étaient inscrits dont 13 multicoques. Alors que nous relevions la ligne de départ, prévu à 9h30 heure GPS, nous voyons filer pleine balle, au près, plusieurs monocoques partis 10 mn avant l’heure !

C’est parti mon tiki !

On comprend dans l’instant que, à part l’interdiction d’allumer le moteur, il n’y a pas vraiment de règles et pas de rating non plus : le premier arrivé a gagné ! Monocoques et multicoques sont cependant classés en deux catégories. Azyu s’élance donc avec tous ses handicaps, regrettant qu’il n’y ait pas la troisième catégorie « Voiliers avec toilettes », c’est-à-dire habités et donc lourds (3 cabinets de toilette !, cocotte-minute, stock de noix de coco, bilig…), très lourds de souvenirs (caisses de coquillages, bibliothèque, monticule de Playmobils…).

Slalom entre les patates de corail

« Super, je vais admirer tout le littoral de Taha’a », me suis-je dit. Tintin ! Je n’ai pas levé les yeux du rail de grand-voile, enchaînant les virements de bord. Effectivement, naviguer dans un lagon, c’est assez technique. Il s’agit de tirer des bords entre la côte qui a plus ou moins pas du tout d’eau (!), qui est plus ou moins rocheuse et la barrière de corail, à éviter absolument. Conséquence : la vingtaine de mille prévus en ligne droite se multiplie en plus d’une trentaine à force de louvoyer !

De son côté, Coline borde, choque, winche, hisse avec l’énergie de ses 13 ans. Avouons-le, en 2 jours de régate, les marinières en ont plus appris qu’en 5 ans de voyage…

La régate dans la régate

Parmi les concurrents, il y a la famille Alcade, un joyeux couple d’Italiens et leurs pétillants enfants de 4, 8 et 10 ans. Eux aussi voyagent sur un Nautitech 475. Aussi Vittorio met-il Jean-Marie au défi qui trouve cet adversaire plus sérieux que les Hobby Cat ou le 66, un prototype australien.

Le dimanche, match race entre les deux bateaux-copains sur un parcours banane : on va jusqu’au grand banc de sable au sud, en direction de Raiatea, et on revient. Il n’y a plus que 18 participants ; la grosse soirée de la veille en a épuisé la moitié…

Azyu, dont les coques ont été frottées au Scotch Brite, se débarrasse de l’annexe amarrée à une bouée, ça fera toujours 250 kg en moins. Jean-Marie regarde d’un sale œil les cours du CNED de Coline, un lest d’une dizaine de kilos…(pas question, il reste encore 1 mois d’école !)

Vittorio, quant à lui, s’arrange pour vider les cuves à eau de leurs derniers litres : et si Carlotta ou Léo ont soif, il y a du jus du fruit et des bières au frigo…

Tea ou Taha’a Cup ?

Au portant, Azyu lance le spi asymétrique de 165m2, Alcade sort son Code zéro, une voile légère d’au moins 100m2. On les double, ils nous doublent, on les redouble, etc.

Bilan des courses : ex æquo, chacun gagne une manche. L’amitié est sauve. Et pour ce qui est du classement général multicoques, Azyu finit 8e sur 13 le samedi et 9e sur 9 le dimanche… Baccun gagne l’édition 2020, son capitaine détient 24h seulement la jolie tasse de thé avec soucoupe qu’il remet, dès le lendemain, au vainqueur 2021 : Mamarossa.

« Merci pour votre participation à tous ! » s’exclame Françoise, la propriétaire de Bisou Futé. Ce monocoque en aluminium remporte, lui, le trophée de la fidélité puisque, toujours présent en baie d’Apu, il a inauguré la première édition de la T-Cup en 1986. Chapeau !

Et maintenant, place à la fiesta !!

3 réflexions sur “T-Cup : Azyu régate !

  1. duval dit :

    Quel bonheur de vous lire et de vous voir en photos. pas la peine de vous demander comment vous allez!!!
    Nous on attends Juillet avec impatience, la caravane aussi!!
    On vous embrasse tous bien fort

    J'aime

Les commentaires sont fermés.