Azyu : notre nouveau catamaran

Nous voilà installés sur un Nautitech 475. L’excitation de naviguer à plat sur un voilier plus spacieux (9 couchages) et plus rapide (10 noeuds en moyenne) est à son comble. Ce changement de vie, nous le devons à la rencontre d’une sympathique famille malouine.

Dès septembre 2018, Jean-Marie repère, à Moorea, l’île sœur de Tahiti, le gwen ha du et les deux petites têtes blondes d’Azyu. Déjà, ce Nautitech de 14,50 m, avec son design classieux noir et gris et son slogan peint sur les flancs « La mer révèle nos sens », lui fait grande impression. Quelques mois plus tard, il apprend sa mise en vente et recherche, sans succès, les coordonnées directes du propriétaire.

Chronique d’une rencontre programmée

En avril 2019, de retour des Marquises, nous mouillons devant Tahiti, à quelques dizaines de mètres seulement d’Azyu, hiverné et donc inhabité. Nous trouvons le moyen d’une visite de curiosité et repartons emballés. Alors que je passe le mois de mai en Métropole avec Coline et Erell, Jean-Marie bichonne Balanec pour sa présentation à un broker – agent de biens nautiques : il est d’autant plus motivé qu’il a le fabuleux Nautitech sous les yeux. Par radio ponton, il apprend que les propriétaires prennent vraisemblablement le même avion retour que moi. Je suis tout excitée à l’idée de les voir et cherche parmi les 200 passagers un jeune couple et deux fillettes.

Le courant passe

Pas la peine de se casser la tête, ils s’installent à deux rangées de nous et, une fois les présentations faites, Azaé et Yuna s’assoient à côté de Coline et Erell tandis que j’occupe la rangée de Jérôme et Agathe. 21 h de vol entre Paris et Tahiti, pourtant, le temps passe vite car les conversations s’enchaînent à bâtons rompus. Non seulement cette famille a navigué, comme nous, de Bretagne jusqu’en Polynésie française mais, en plus, elle connaît bien le Pacifique ouest. Auparavant, le couple a en effet vécu en Nouvelle Calédonie, en Nouvelle Zélande et navigué en voilier au Vanuatu, aux Fidji, aux Tonga… autant de destinations inconnues et si attirantes.

Coques en stock

Naturellement, nous passons la semaine ensemble, ainsi qu’avec l’équipage de Cékankonvaou. Chaque jour, les 6 enfants (de 3 à 11 ans) trouvent mille et un jeux à la plage de Vairai située en face du mouillage ; ils sont surveillés par un ou deux parents à tour de rôle pendant que les autres s’affairent à poncer, peindre, réparer, vider, ranger, nettoyer et multiplier les annonces car les trois familles cherchent toutes à vendre leur voilier.

A ce moment, nous n’avons pas soufflé mot de notre grand intérêt pour Azyu. Or, leurs vacances à Tahiti ayant pour but principal d’accélérer la cession du catamaran, nous voyons le cœur pincé les visites de clients défiler à leur bord.

Soyons fous !

« Tu achètes toujours le bateau que tu as sous les yeux », nous rappelle notre ami Rémi, marin émérite. N’en n’avions-nous pas déjà fait l’expérience ? En effet, après avoir fureté dans les recoins maritimes les plus lointains, Jean-Marie s’était rendu à l’évidence : l’Ovni qui embellissait, en 2013, les quais de Camaret nous était destinés. Aujourd’hui, en Polynésie, nous nous sommes donc lancés à l’eau et avons acquis Azyu tandis que Balanec – Ovni équipé « grand voyage et cool plaisance » – attend le coup de cœur d’un nouveau capitaine.

Pour la petite histoire

Sous le nom Chistera, le Nautitech a auparavant appartenu au coureur au large Franck-Yves Escoffier. Passé aux mains du couple malouin, il est rebaptisé Azyu, l’acronyme d’Azaé et Yuna. Azyu rend également un discret hommage au peuple canaque puisque ce prénom se retrouve dans une légende traditionnelle de Nouvelle Calédonie. Notre destination ultime ? « As you like ! » nous lancent, dans un clin d’œil complice, nos passeurs bretons.

4 réflexions sur “Azyu : notre nouveau catamaran

  1. Andree Gaultier dit :

    Bravo!!!
    Selon ma philosophie il faut toujours mettre la charrue avant les boeufs…
    Très bon choix.
    Heureux pour vous
    Amicalement

    Télécharger Outlook pour Android

    ________________________________

  2. Lyse dit :

    Hé bé Hé bé Hé bé !!! Magnifique ! Le rebaptiserez-vous ? Balanec 2 ?
    Qu’il vous mène vers d’encore plus belles aventures, qu’il vous bichonne pour que tu nous raconte encore vos épopées maritimes.
    Bizhettes

Réagissez ! Laissez-nous un commentaire !