Martinique : la baie du Marin, la biennommée 

De Sainte-Lucie, la Martinique est toute proche. Heureusement car les 30 nœuds de vent et l’allure de près éprouvent l’équipage (enfin surtout moi). A l’arrivée, la baie du Marin, avec sa forêt de mâts, apparaît comme un havre international. La beauté en plus.le-marin14-30122016

Au sud de la Martinique, la baie du Marin accueille des centaines (milliers ?) de bateaux : 830 places de port, 130 bouées d’amarrage et autant d’espace pour jeter son ancre. Encadrée, au fond, de palétuviers qui ont la propriété de filtrer les eaux, et ailleurs de cocotiers, raisiniers bord de mer, la baie est aussi un excellent abri par mauvais temps. À l’est, la côte est émaillée de recoins qualifiés de « trous à cyclones »; près de 2500 embarcations peuvent s’y réfugier.

le-marin15-30122016

Beurre salé et Roquefort

La bonne surprise, c’est de retrouver des boulangeries, du saucisson, du Camembert, du vin rouge… La France, quoi ! Toutefois, Erell reste dubitative en déclarant : « Ça, c’est pas la France ». Tous ces produits sont, en plus, à portée d’annexe puisque le supermarché est au bord de l’eau : les caddies nous attendent sur un petit ponton entouré de mangrove.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On charge le dinghy à ras-bord et en route pour Sainte-Anne, moins urbaine, plus balnéaire. 5 minutes de moteur seulement mais attention, les bouées d’entrée de port sont inversées : rouge à tribord (droite), vert à bâbord (gauche). Pourquoi cette exception aux règles internationales de navigation ? Si vous savez, racontez-nous !

Réveillon-barbecue

À Sainte-Anne, nous passons la Saint-Sylvestre sur un bout de plage en compagnie de nos amis canadiens de Laridae et de tout une troupe de navigateurs : Américains pour l’essentiel mais aussi Irlandais, Espagnols qui font griller saucisses, steaks et darnes de thon. Mais un persistant crachin breton écourte ce sympathique barbecue.

Pour admirer la baie du Marin, nous prenons de la hauteur. Sur le morne Gommier (300 mètres), la vue est panoramique : du rocher du Diamant à la montagne Pelée, la Martinique dévoile ses paysages.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parmi ses 7 volcans, seule la Pelée est encore en activité. La guide nous montre aussi, là des champs consacrés aux melons de Cavailhon (pratique, ils sont expédiés en Métropole en hiver avec l’appellation Origine France) ; des vignes mais interdit de transformer en vin sur place pour ne pas concurrencer la Métropole ; des marais salants, des moutons de prés salés… Imaginez aussi des clochers qui carillonnent les heures, et vous avez l’impression d’être à Venansault, Lanvéoc ou Trifouilly-les-oies, un jour d’août caniculaire. Une sensation de « déjà vu » dans un endroit inconnu.

 

Avis à tous

Je recherche des titres de livres sur les Antilles ou l’Amérique centrale, de préférence des romans ou des récits de voyage. Est-ce que vous porriez me conseiller ?

5 réflexions sur “Martinique : la baie du Marin, la biennommée 

  1. Daniel Pagés dit :

    Des romans… je proposerais les miens… (vous pouvez en parler avec Séverine de Maskali qui a tout lu)
    Des romans d’aventure classés en Jeunesse mais beaucoup de lecteurs adultes).
    Je vous donne les titres
    * Les Trésors d’Ismeralda et la suite Les Secrets d’Escondida
    * Les Orphelins du Scorff : les T1 La cale aux rats &2 Le cimetière de Creepy-Bay sont parus, (le 3, L’Héritage du Capitan, en 2017 et le 4, début 2018)
    Je vous donne le lien vers la page de l’éditeur : http://www.boutique.yucca-editions.fr/2_daniel-pages
    Les romans sont disponibles en livre papier partout, mais aussi en e-book tous formats.

  2. Daniel Pagés dit :

    Quant au balisage latéral inversé qui est sacrément perturbant au début, je n’ai jamais trouvé d’autre explication que la rationalisation des usages locaux… en divisant le monde en deux zones… et les Antilles sont dans la zone B des Amériques et de la façade pacifique de l’Asie…
    Bah ! on s’habitue, surtout avec les signaux coniques et cylindriques qui, eux, ne changent pas de côté !! 🙂
    Profitez bien du bleu…

  3. Hoyez Anne-Cécile dit :

    Salut!!!
    Bonne année à tout l’équipage! On pense bien à vous et on suit vos récits et photos!
    Pour le balisage, je crois également avoir lu qu’il s’agissait des normes du monde anglophone qui régissent la zone!
    Pour les romans, je me rends compte que comme toi j’ai un déficit de connaissances… j’ai tout 2017 pour le combler! Dès que je trouve des pistes, je te les envoie!!
    Plein de bises
    Anne-Cécile & Cie.

  4. Mat LO dit :

    Le balisage latéral présente une inversion de couleur mais pas de voyant selon la zone de navigation :

    en zone A (Europe, Afrique et tout ce qui n’est pas en zone B) :
    Bâbord est rouge cylindrique
    Tribord est verte conique.
    En zone B (Amériques, Pacifique, Japon, Corée, Philippines, Départements Français des Antilles, Guyane et Saint-Pierre-et-Miquelon) :
    Bâbord le voyant est toujours cylindrique mais la couleur est verte
    Tribord le voyant est toujours conique mais la couleur est rouge.

Réagissez ! Laissez-nous un commentaire !