L’eau, ce liquide si précieux

IMG_7577.JPGEn mer, l’eau est partout et cependant rare. Indispensable, nous l’économisons au maximum.

Nous pouvons stocker jusqu’à 400 litres dans deux réservoirs situés en fond de cale. Au port, nous faisons le plein d’eau ; au mouillage, le dessalinisateur, qui a un bon débit (1,6 l/mn ou 100l/h), est de service.

SAM_0858

Un filtre à céramique est placé entre la nable et le robinet du port pour purifier encore davantage l’eau.

 

L’évier de la cuisine est muni de deux robinets : un électrique avec une pression classique ; un autre, mécanique, fonctionne avec une pompe à pied ; équipé d’un filtre à céramique, il ne donne qu’un filet d’eau mais on imagine qu’elle est plus saine.

La vaisselle est faite parcimonieusement ; si l’eau douce vient à manquer, on peut transporter assiettes et couverts sur la jupe du bateau et la remplacer par l’eau de mer ; on rince ensuite à l’eau douce depuis un robinet situé à l’arrière du bateau.

Brumisateur de visage

Pour se laver les mains et faire sa toilette de chat, rien de plus pratique qu’un simple pulvérisateur de jardin. En plus, on peut s’arroser sans tout détremper ni faire bisquer le capitaine ! Au sortir de la plage, rien de tel qu’une bonne douche… chaude si possible. Avec la douche solaire, c’est possible sans consommer ni gaz ni électricité.


Le poste le moins économique est sûrement le lave-linge. Au moins 40 litres pour faire tourner une machine de 5 kg. Mais ce modèle de lave-linge de camping (DB 004 One Concept) est vraiment très pratique. Pendant 15 minutes, le linge sale est brassé dans un compartiment ; on change l’eau et c’est reparti durant 15 minutes (ou moins). Puis, on le transvase dans l’essoreuse qui le sort à peine humide. Pour une famille de quatre personnes, dont deux jeunes enfants (“je change de jupe tous les jours pour être belle”, couches lavables, pot de confiture renversé sur les draps….), ça me paraît très utile. Pour l’heure, on ne l’a utilisé qu’au port, sur du 220 V.

Une réflexion sur “L’eau, ce liquide si précieux

  1. Martine dit :

    Et oui, l’eau ne se gaspille pas, et encore moins sur un bateau.
    Nous faisions la lessive dans les ports qui sont bien équipés en grosses machines.
    J’ai un mauvais souvenir du port d’Ajaccio: plus de place, d’accord, mais mauvais accueil et refus de nous laisser faire de l’eau, même en payant. Alors, on s’est mis à couple avec un autre en bout de panne, et on a rempli… et on ne nous a rien dit…
    Bises et bonne continuation !

Réagissez ! Laissez-nous un commentaire !