Farniente aux îles Cies

Cies5En descendant vers le sud, nous entrons dans les eaux du Parc national des îles atlantiques de Galice. En face de Vigo se dresse l’archipel des îles Cies, montagnes majestueuses et boisées.

 

 

Slalomant entre les pêcheurs sympathiques et les très gros navires marchands (qui entrent et sortent du port de Vigo), nous arrivons sur l’île du Faro ; ni une, ni deux, nous mettons l’annexe à l’eau et débarquons sur la très blanche plage de Rodas : un avant-goût des atolls !

Cies1Cies4Cies3-2

Réserve de goélands

On commence l’ascension jusqu’au phare de Cies, au travers d’une forêt d’eucalyptus et de pins. Vierge, sauvage, l’île héberge des colonies d’oiseaux – goélands argentés, goélands à dos noir, cormorans huppés et quelques guillemots. Des oiseaux certes assez communs pour nous Bretons !

SAM_0859Cies2SAM_0861

Pour ne pas les déranger et préserver cet archipel, une règlementation spécifique s’applique : pêche sportive interdite, pas d’animaux domestiques autorisés, coquillages et fleurs ne peuvent pas être ramassés et les falaises et dunes ne sont pas accessibles à la promenade. De fait, pour mouiller devant les îles Cies, nous avons dû remplir un formulaire de demande d’autorisation.

Pas de poubelle = pas de déchets

Il n’y a sur l’île quasiment aucun habitant permanent et pas de voitures. Une autre mesure est l’absence de bennes à ordures ou petites poubelles “du fait de son impact visuel et des problèmes environnementaux que provoquent le transport et le stockage des résidus”. Je suis assez sceptique sur ce parti-pris ; néanmoins, on n’a vu aucun déchet traîner. Ce, malgré le nombre impressionnant de touristes.

sans titre

2 réflexions sur “Farniente aux îles Cies

Réagissez ! Laissez-nous un commentaire !